Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AVALI avali, a rivistablog primurosa di u spannamentu di a pruduzzioni litteraria corsa d’oghji, ma à tempu locu di baratti è di critica suciali.

Une île pour les riches

Marceddu

 

 

 

 

orig ist2 4651393 euro moneyEn 2009, la Corse comptait 395 redevables à l’ISF (Impôt Sur la Fortune). Ces « fortunés » disposaient, en moyenne, d’un patrimoine d’environ 1,9 million d’euros.

Vous êtes concerné par l'ISF si votre patrimoine taxable est supérieur à 790 000 euros au 1er janvier 2009.

 

Source : Direction générale des finances publiques.

 

  

Il me semble qu'avec 50K/an, on vit dans une classe moyenne aisée... avec 100K/an, on est riche (et l’on ferait bien de distribuer un peu à ceux qui n'ont rien), à 500K/an, on est très riche, et l’on peut se permettre à peu près n'importe quoi... Au-delà... On est un arnaqueur de la société et l’on s'en met plein les fouilles sur le dos des gens... C'est pas assez clair ? Pensez donc à tous ceux qui se ruinent la santé pour gagner moins de 15K/an...

 

Source : anonyme.

 

 

La Corse est la région française où le plus d'habitants vivent sous le seuil pauvreté. En 2007, 18,8% de la population étaient considérés comme pauvre. La pauvreté touche particulièrement les jeunes (22%).[

  

Source : INSEE.

 

 

Bien qu'une baisse sensible de prix ait été enregistrée, la ville d’Ajaccio continue encore d'attirer de nombreux acquéreurs car beaucoup de nouvelles constructions ont été remarquées dans plusieurs quartiers. Ces nouveaux bâtis participent à stabiliser les prix de l'immobilier et proposent une moyenne de prix d'environ 4 500 euros le mètre carré.

Dans le vieil Ajaccio, un studio de 30 mètres carrés se loue à 500 euros.

Dans la « riante » (sic !)  vallée de Gravona, une maison ne se négocie pas à moins de 400 000 euro.

 

Porto Vecchio : le vent en poupe

En Corse, les villes côtières sont les plus prisées et le prix de l'immobilier ne cesse de grimper. Dernièrement, la ville a encore enregistré une hausse d'environ 5 %, portant jusqu'à 5 000 euros le mètre carré de ses logements. Les prix de location sont aussi élevés, pouvant atteindre jusqu'à 28 euros le mètre carré. À cet effet, la ville semble être l'endroit idéal pour des investissements locatifs.

 

Sources : Actif Immo, Gour Immo, Chambre départementale des notaires de la Haute-Corse, de la Corse-du-Sud, Delta Immobilier, Avvena Immobilier, Agence immobilière du Golfe, Max Immobilier, Tendance Immo, Immo Porto Vecchio.

 



L'important déficit de logements sociaux en Corse complique l'accès au logement des très démunis. La Corse compte aujourd’hui 11 872 logements sociaux.

S'agissant du palmarès des villes insulaires possédant le plus grand nombre de logements sociaux, Bastia est largement en pôle position avec 4 998 demeures de ce type. Suivent : Ajaccio (3 865), Porto-Vecchio (347), Calvi (346), Propriano (197), Corte (188) et Vescovato (180).

 

Source : Corse Matin

 

 

Pour la seule année 2008, les délivrances de permis de construire ont explosé de plus de 49 % en Corse.

Certains propriétaires qui n’ont pas même mis les pieds dans leur nouvelle acquisition s’empressent de la revendre, avec une appréciable plus-value à la clé.

Près de 50 % des résidences construites dans la région de Porto Vecchio ont été achetées par des « non-résidents ».

 

Sources : Fédérations Départementales du BTP.

 

 

Le revenu disponible brut annuel des ménages s'élève à 16 899 € par habitant en 2006, situant la Corse parmi les régions françaises les plus défavorisées. 


 
Source : INSEE.

 

 

L’extrême Sud de l’île s’est imposé ces dernières années comme l’un des lieux de villégiature les plus luxueux de la Méditerranée, concurrent direct de Saint-Jean Cap Ferrat et de la presqu’île de Saint-Tropez. « Le ticket d’entrée est situé autour de 2 millions d’euros pour une maison de 200-250 m2 située dans un domaine privé avec vue sur la mer et piscine », indique Jean-Noël Marcellesi, propriétaire de l’Agence Immobilière du Golfe.

 

Source : Nouvel Obs.

 

 

Malgré sa pauvreté relativement aux autres régions françaises, la Corse est l'une de celles où le coût de la vie est le plus élevé. Les prix des produits alimentaires étaient en 2006 supérieurs de 9,7% par rapport au Sud Est de la France (jusqu'à 20% pour les légumes).

 

Source : INSEE.

Commentaires

Barca 26/10/2015 14:34

C'est une ville superbe, un domaine privé avec vue sur la mer et piscine

Cumpà 31/12/2009 15:09


Hè a caracteristica di ogni paese povaru di u mondu : troppu ricchi è troppu povari.
A Corsica face dunque quasi parte di u terzu mondu.


Marco 31/12/2009 12:52


Ecculu quì u veru prublemu di a Corsica ughjinca.

Un paradisu pà i migliardarii è una zona di cunsumazioni pà u populu, cù un' inegualità abbissali. Si faci a piazza à u nantì è si caccia fora - luntan da i lochi di risidenza di i ricchi - u
populu presu à a cannedda.

Comu creda ch'una sucità paghjesa poschi nutriscia i valori fraterni ? Comu tena i ghjovani scantati da un mudellu tippu di a barbaria ecunomica ?